top of page
  • Sophie Nagle

Projet de sensibilisation des adolescents de Phelps Helps - Plan de rétablissement Covid


La pandémie a eu des répercussions majeures et durables sur les adolescents à risque de notre communauté. Pour contrer ces effets, nous avons redoublé d'efforts dans ce qui a été la clé de nos succès passés : la création de liens solides avec nos jeunes et leurs familles.






La pandémie a considérablement exacerbé les problèmes

Nous avons observé un isolement accru et un faible niveau d'engagement chez les étudiants de notre communauté. La dépression et l'anxiété sont en hausse chez les adolescents de notre région et une étude récente de l'Université de Sherbrooke et de Mélissa Généreux, conseillère médicale principale du CIUSSS Estrie, a révélé que cette hausse est encore plus importante chez les anglophones que chez les francophones de la région. Par conséquent, les taux de décrochage seraient plus élevés, comme le rapporte le Journal de Québec. Ils ont recueilli des chiffres auprès de 44 centres de services scolaires de la province qui suggèrent que le taux de décrochage dans certaines régions du Québec pourrait avoir augmenté de 30 % au cours des trois dernières années.


Nos élèves ont plus que jamais besoin de nous

Ces préoccupations n'étaient plus anecdotiques, mais sont devenues un problème très réel avec le cri d’appel que nous a lancé la Commission scolaire Eastern Townships (ETSB). Phelps Helps a récemment été invité à se joindre à un groupe de travail de crise ciblant les jeunes de 12 à 17 ans, en réponse à l'appel du directeur et des enseignants de l'école secondaire régionale Alexander Galt. Ensemble, ils ont mis en évidence un problème systémique de manque d'engagement de la part de leurs élèves de la région de Stanstead et des signes de déconnexion profonde avec les structures et les normes sociétales typiques.

Les administrateurs et les enseignants doivent faire face à des niveaux élevés :

  • D'absentéisme chronique

  • De problèmes de santé mentale

  • D’intimidation, de cyberintimidation et d’altérations physiques

  • De défiance oppositionnelle et de méfiance extrême envers les institutions

  • De consommation de drogues

L'isolement de Stanstead, combiné au défi des traumatismes intergénérationnels et des comportements acquis, exacerbe les problèmes existants. Comme le mentionne l'étude sur la santé mentale des adolescents, la santé psychologique a décliné depuis 2021, au moins 50 % de l'échantillon des 12 à 25 ans ayant montré des signes d'anxiété ou de dépression modérée à sévère et 1 sur 4 ayant eu des pensées suicidaires ou d'automutilation. En bref, plusieurs de nos jeunes sont en crise.


Notre plan pour motiver les adolescents désabusés

Pour soutenir les jeunes qui sont confrontés à des défis monumentaux et les remettre sur la bonne voie sur le plan scolaire, Phelps Helps a un plan. Bien que la participation à notre programme de tutorat pour les élèves du secondaire soit la clé de la réussite scolaire, nous devons d'abord établir la confiance et insuffler de l'espoir grâce à des initiatives de proximité. Les étapes suivantes nous permettront de tisser des liens significatifs et durables avec les jeunes à risque.


La présence de Phelps Helps dans les écoles chaque semaine : Nous organisons un dîner hebdomadaire à Alexander Galt qui accueille les étudiants de la région de Stanstead. Cette rencontre sociale - qui permet de cuisiner ensemble, de jouer à des jeux de société ou de regarder un film - nous permet d'établir un contact face à face vital et régulier avec les étudiants. Ces rencontres renforcent nos liens avec les étudiants et leur rappellent régulièrement de participer aux séances de tutorat après l’école offert à Phelps Helps. Notre présence dans les écoles nous permet également de communiquer directement avec les enseignants, les conseillers et les directeurs. Des communications fluides et franches avec les écoles nous permettent de mieux suivre et de vérifier les défis et les besoins des élèves. De plus, notre présence dans les écoles nous permet d'aider les autres fournisseurs de services de Stanstead à faire des percées dans les écoles.


Mettre l'accent sur le mentorat : les modèles de rôle positifs peuvent avoir un impact puissant sur les adolescents en situation de risque. La relation mentor-mentoré rétablit la confiance qui a été ébranlée et redéfinit les perspectives qui sont devenues pessimistes. Il est important de rappeler aux mentorés qu'ils ne sont pas seuls, que d'autres se soucient de leur bien-être et de leur réussite. Pour atteindre nos jeunes, un mentorat de qualité n'a pas besoin d'être formel. Il peut survenir de manière inattendue, au détour d'une conversation dans un bus ou d'une collation lors d'une réunion sociale. Pour stimuler toutes nos initiatives de mentorat, nous mènerons toute une série d'activités visant à renforcer les relations, notamment:

  • Des sorties pendant les Pédagos, comme la sortie d’Halloween à La Ronde

  • Des activités tout au long de l'année comme des fêtes communautaires et des journées familiales

  • Des activités axées sur la transition entre l'école primaire et l'école secondaire (de la 6e à la 7e année) et sur la transition vers la sortie de l'école secondaire (à partir du secondaire 5). Le mentorat nous permet également de faire des références à d'autres partenaires communautaires, tels que Grands Frères Grandes Soeurs de l'Estrie et Mental Health Estrie.

Encourager les opportunités après l'école et extracurriculaires : nos élèves défavorisés manquent d'expériences quotidiennes qui sont essentielles à leur développement. Les activités en dehors de l'environnement scolaire permettent aux adolescents de se mettre au défi et d'expérimenter sans être soumis à la pression des notes et des examens. Ils découvrent des passions et des talents dont ils n'avaient peut-être même pas conscience. Les activités extracurriculaires améliorent le comportement social, le leadership et le travail d'équipe, qui sont tous des éléments fondamentaux pour améliorer les résultats scolaires. Phelps Helps s'assurera que nos jeunes acquièrent plus d'expériences en dehors de leur environnement familial et scolaire. Les possibilités offertes par Phelps Helps ou par d'autres organisations sont les suivantes :

  • Phelps Helps propose aux adolescents une activité physique hebdomadaire de deux heures. Basketball, football, hockey sur gazon et un bar à smoothies offrent aux adolescents un moyen sain de communiquer et de se défouler.

  • Programmes d'aide aux devoirs de Phelps Helps

  • Programmes de développement de carrière de Phelps Helps (Compass)

  • Comité consultatif des jeunes avec Y4Y Québec, une organisation à but non lucratif et partenaire de Phelps Helps qui s'occupe des problèmes auxquels sont confrontés les jeunes anglophones du Québec.

  • Sports et loisirs communautaires (y compris le karaté et le hockey)

  • Possibilités de bénévolat lors d'événements communautaires


Nous nous engageons à préparer nos enfants à la réussite

L'action de proximité est essentielle pour connecter les opportunités et le potentiel des jeunes. En reconnaissant que chaque communauté a un potentiel, nous nous engageons à créer les éléments de base qui permettent à nos participants d'accéder aux opportunités et de cultiver les compétences qui favorisent la résilience. Nous offrons un espace sécuritaire et calme avec de la nourriture saine, une équipe de 10 employés engagés et des bénévoles soigneusement sélectionnés. Dans l'ensemble, nous avons mis en place un groupe solide d'adultes qui ne sont pas seulement des facilitateurs d'apprentissage, mais qui seront en mesure de forger des liens significatifs avec nos jeunes désenchantés de Stanstead.

La confiance que nous avons établie au sein de la communauté nous place dans une position unique pour combler le fossé entre les commissions scolaires, nos jeunes et leurs familles afin de travailler ensemble sur les bases d'une vie autonome pour nos participants en les aidant à reconnaître qu'ils ont la capacité de réussir.


Comments


bottom of page